• La légende du fantôme du Louvre

    Encore aujourd’hui, un nombre faramineux de mythes et de légendes, hérités des siècles passés, continuent d’hanter les murs de notre capitale. Leur résonance a été telle qu’ils ont désormais presque fait le tour du monde et suscitent toujours la curiosité des visiteurs. Après vous avoir conté la légende du fantôme des Tuileries et celle du fantôme de l'Opéra,  il nous semblait intéressant de revenir sur celle du fantôme du Louvre, auquel on a prêté le terrifiant surnom de Belphégor.

     

    La légende du fantôme du Louvre
     Scène extraite de la série télévisée « Belphégor ou le Fantôme du Louvre » de Claude Barma et Jacques Armand, sortie en 1965.

     

    Dans l’Ancien Testament, Belphégor est une divinité moabite (royaume anciennement situé dans l’actuelle Jordanie), adorée sur le mont Phégor. Mais, il apparaît également dans le christianisme comme un personnage démoniaque qui manipule ses victimes en leur inspirant des inventions ingénieuses censées leur rapporter de l’argent. S’il se met parfois dans la peau d’une jeune femme séduisante, il s’apparente plutôt dans la réalité à un monstre hideux dont les doigts sont crochus, la tête cornue et la barbe hirsute.

     

    La légende du fantôme du Louvre

     Le dieu barbare Belphégor, comme représenté dans la démonologie chrétienne.

     

    Selon la légende, l’esprit de ce dieu barbare serait venu prendre possession du corps de l’une des momies du Louvre et prendrait un malin plaisir à se balader le long des galeries une fois la nuit tombée. Ce mythe est aujourd’hui si bien ancré dans l’imaginaire collectif que nombreux sont les badauds à vouloir admirer la fameuse momie lors de leur visite.

     

    La légende du fantôme du Louvre

     « Belphégor ou le Fantôme du Louvre », d’après la série télévisée de Claude Barma et Jacques Armand, sortie en 1965.

     

    Il faut dire que beaucoup ont été marqués par les nombreux livres et films réalisés à ce sujet. On peut notamment citer la série télévisée « Belphégor ou le Fantôme du Louvre » de Claude Barma et Jacques Armand, sortie en 1965 et adaptée du célèbre roman policier « Belphégor » d’Arthur Bernède paru en 1927. Sans parler du plus récent « Belphégor, le fantôme du Louvre », réalisé en 2001 par Jean-Paul Salomé, avec Sophie Marceau en tête d’affiche.

     

    La légende du fantôme du Louvre

     Scène tirée du film « Belphégor, le fantôme du Louvre », réalisé en 2001 par Jean-Paul Salomé, avec Sophie Marceau.

    Article paru dans Paris Zig Zag


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :